Sélectionner une page
» Patrimoine » Historique » Les 6 martyrs de Vingré

Les 6 martyrs de Vingré

Le 27 novembre le 298ème régiment d’infanterie avait pris position au nord du village de Vingré, dans l’Aisne. Lors d’une attaque, les Allemands enlèvent un poste de 1ère ligne et font prisonnier la dizaine d’hommes qui l’occupaient. Deux autres escouades, menacées, refluent vers l’abri du chef de section, le sous-lieutenant Paulaud, qui donne l’ordre de repli « Allons occuper la tranchée de résistance ». Le commandant de compagnie, le lieutenant Paupier, reproche au sous-lieutenant Paulaud d’avoir abandonné son poste et lui ordonne de ramener ses hommes en première ligne « Voilà du joli, En avant ». Au cours de l’enquête, ce dernier tait son ordre de repli.

L’incident aurait été banal, à peine 100m de terrain perdu et repris aussitôt, s’il n’était pas parvenu à la connaissance du général de Villaret, commandant le Corps d’Armée. Celui ci décida de faire un exemple : il avait d’abord parlé de fusiller les deux escouades qui avaient exécuté le repli ; à la suite d’interventions de divers officiers, la décimation fut réduite à six hommes et des ordres furent donnés en conséquence à la Cour Martiale. La Cour, après avoir entendu les 24 soldats, et leur demandant de se placer à la place qu’ils occupaient dans la tranchée le 27 novembre, désigna les 6 hommes les plus à droite : le caporal Floch, les soldats Gay, Pettelet, Quinault, Blanchard et Durantet.

Floch et Gay, faits prisonnier à leur poste, et, profitant de l’obscurité et de l’inattention de l’ennemi, s’échappèrent et réussirent à rejoindre leurs camarades, pour leur plus grand malheur.

Source : Soissonais 14-18

Mots clés : 14-18, carte, guerre, histoire
» Patrimoine » Historique » Les 6 martyrs de Vingré